LE DERNIER BRUNANDIERRE

Un paon à la tête de ce royaume, entouré de trois oies blanches et d'une oie cendrée, le tout pondu en à peine quatre années, peut poser la question de savoir qui peut bien se cacher derrière l'apparence de ce flatté. Nous l'apprendrons un peu plus loin.

BOLINI était un charmant royaume sur les hauteurs, entouré de torrents, de forêts magnifiques descendant d'un col rendu célèbre par une course de carrioles à la renommée mondiale.

Les gens venaient de partout pour encourager les équipages. On entendait des cris d'efforts que l'écho balançait de cailloux en cailloux : « Ratanen, Ragnotos, Alfa Romeos, »

Un jour, je devrais dire un soir, devant la cupidité des humains-animaux, notre Maître à tous prit la décision d'envoyer, pour punir ses gens, la Fée DEMETRE, en lui intimant l'ordre de leur enlever cette méchanceté gratuite, cette jalousie grandissante, en échange d'une compensation financière : ''la parole est d'argent mais le silence est d'or.'' Plus aucune dispute, aucun mot plus haut que l'autre ne sortait de la bouche des habitants du Royaume de BOLINI, ils étaient tous devenus muets et admiratifs devant les pièces d'or que distribuait la Fée.

Chacun y allait de son bonjour de la main, d'une bise sur la joue, mais pas de son.

Un petit malin se mit à se promener, en tenant solidement accroché à sa ceinture, un crayon et des feuilles de papier. Lorsqu'il croisait des personnes essayant de dialoguer, il s'avançait proposant les services de son accoutrement en échange d'une pièce de monnaie. Il ne lui fallut pas longtemps pour devenir bedonnant et prospère.

Seulement voilà : à son tour, le libraire qui lui fournissait sa matière, augmenta ses prix, suivit par le boulanger puis le crémier et ainsi de suite, prétextant que la matière dont il en tirait nourriture était, de plus, grande valeur qu'un vulgaire morceau de papier. La preuve est ainsi faîte que l'écriture ne nourrit pas l'individu.

Ne sachant plus quoi faire envers cette méchanceté gratuite à longueur de temps, le Maître rendit la parole aux animaux.

« Finalement, mieux vaut dispute, qu'hypocrisie consentante »

Devant cette nouvelle cacophonie, le Maître demanda à sa Fée DEMETRE de redescendre dans ces lieux et de leur donner comme progéniture des filles, rien que des filles.

Adieu descendance masculine, portez-vous bien messieurs.

C'est à cette époque que notre roi, le géniteur de MARITOCHE, après être devenu paon, se retrouva avec quatre filles oies.

Le Malin, à son tour, lorgna vers cette bande d'animaux. Il décida d'envoyer lui aussi un émissaire, le fameux raton laveur TUMEVOIS, avec la mission de défaire le travail de la Fée DEMETRE. Le problème du raton laveur était de perdre le bénéfice de ses sortilèges en entendant Tumevois, Tumevois, prononcé très vite.

 

Lexique '' LA grenouille ….. L'OIE CENDREE ''

 

 

 

Boite à villageurs. (Urne)

 

BOLINI NOUS REVOILA. (Nom de l'équipe à MARITOCHE)

 

CCAS. Comité Collectif Action Solidaire.

 

Colporteur d'époque. (Journaliste)

 

Conseil Villageurs. (Conseil Municipal)

 

Crieurs publics. (Futures radios d'annonceurs)

 

En arrivant au Parapluie. (Au Paradis)

 

EQUIPE DE MOI. (Nom de l'équipe de LEADER MÔ)

 

Groupe de '' pas tout jeunes. '' (Les anciens)

 

La Soule. (Jeu de garçons, pour le moins viril. Partant d'un terrain neutre, deux équipes s'affrontent pour tenter d'amener une balle dans son propre village. Quand une équipe a réussi à déposer la balle dans la chapelle de son village, la victoire est acquise. )

 

Le Comité des Règles. (Conseil de la réglementation des votes)

 

Les '' cui cui '' (Famille des oiseaux du côté du canari jaune)

 

Les moutons de Panurge. (Cette expression est née suite au Livre de Rabelais. L’auteur y décrit la vengeance de Panurge, qui voulait acheter un mouton au négociant Dindenault qui refusa en se moquant de son interlocuteur. Panurge finit par acquérir un mouton et pour se venger, le jeta dans la mer. Tous les autres moutons du vendeur en firent autant. Dindenault, tentant de retenir le dernier et se noya.)

 

Les pies jacassantes. ((Les marchands de rumeurs, devenus le 27 mai 1940 « des pies jacassantes » sous la plume de Nicholson, cité dans le Manchester Guardian.)

 

Les villageurs. (Les électeurs)

 

Maison des gouvernants.(Mairie)

 

Premier bras. (Premier adjoint)

 

RDB = République Démocratique de BOLINI.

 

 

Suite dans '' LA GRENOUILLE QUI VOULAIT DEVENIR L'OIE CENDREE '' En cadeau de bienvenue, recevez avec votre achat un porte-clé de l'un des personnage. Prix du livre, du porte-clé et de l'envoi dédicacé à votre domicile en promotion de 15 €. Un livre détente pôur la plage à consommer sans modération. (pour tous les âges)